E3C

Communiqué de presse commun

Monsieur le ministre

La rentrée de janvier doit voir se mettre en place la première session d’épreuves communes

dites E3C.

Les inquiétudes sont partagées par une grande partie de la communauté éducative de tous les

établissements de l’éducation nationale. A mesure que les semaines passent, les problèmes sont

de plus en plus évidents : problèmes d’organisation, lourdeur de la procédure, inégalités de

conditions de passage et de traitement entre établissements et donc entre élèves.

Les problèmes matériels ne cessent de s’accumuler, de l’ouverture tardive de la banque

nationale de sujets aux difficultés posées par la correction dématérialisée (connexion, débit

etc.). Les sujets proposés par la BNS ne correspondent pas dans de nombreux cas aux savoirs

travaillés avec les élèves, les grilles d’évaluation apparaissent comme complexes et dénuées de

sens par rapport aux exigences requises, l’absence de temps spécifique de concertation et de

correction obère la possibilité du travail collectif…

A moins de quinze jours de la tenue des épreuves, rien n’est prêt, ce qui contribue au stress

grandissant des élèves. Les enseignants expriment leur malaise, ne pouvant faire correctement

leur travail, alors même qu’ils doivent faire face à une charge de travail très lourde du fait de la

mise en place de la réforme.

Les équipes de vie scolaire et les personnels administratifs seront également sous pression

pour préparer dans un temps record les différentes phases de la mise en place des E3C (édition

des sujets, planning de passage, préparation des salles, scan des copies etc.).

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Ministre, de renoncer à cette session des E3C.