UNE CARTE DE VOEUX AUX EMPLOYEURS CNEAP ET GOFPA

Les négociations pour les salariés des établissements agricoles concernant les rémunérations de 2018
se termineront fin janvier 2019.

L’intersyndicale a demandé une revalorisation de 2,3 % .
Le collège employeur refuse toute augmentation générale des salaires et s’apitoie sur les difficultés économiques des établissements, dans un contexte incertain de réformes (LP, Bac, apprentissage). Lors de la réunion des 13 et 14 décembre 2018, les organisations syndicales ont à nouveau réclamé une augmentation générale des salaires : c’est niet !Et une prime de 300 € : c’est aussi niet !

La seule et unique proposition du collège employeurest…

Une préconisation(qui n’a aucune valeur d’obligation) afin d’inciter fortement les chefs d’établissement à verser une prime et cela… dans la mesure des possibilités de chaque établissement !

Mais nous connaissons déjà le refrain pour ne pas accorder de prime: les effectifs sont en baisse, les familles ne peuvent plus payer, il ne faut pas mettre en péril l’équilibre financier de l’établissement, l’important est de sauvegarder les emplois …

Les employeurs se sont engagés à présenter un bilan de ce qui aura été fait dans les établissements.

Il est important de montrer aux employeurs que cela n’est pas suffisantet que nous, salariés, nous attendons avant tout une revalorisation générale des salaires pour tous, une revalorisation solidaire.

Afin de soutenir l’action des syndicats, tous les salariés (syndiqués ou non) des établissements agricoles privés (Cneap et Gofpa) sont invités à compléter une carte de vœux afin d’attirer l’attention des employeurs sur la difficulté à boucler les fins de mois et de nous la retourner rapidement.

La Fep-CFDT collectedès maintenant les cartes de vœux et les apportera à la séance de négociation du 29 janvier 2019.

  PROCÉDURE À SUIVRE 1.Téléchargez  la carte de voeux, 
2. Enregistrez-la sur votre ordinateur, 
3. Remplissez les champs : nom et prénom (facultatif), établissement, et numéro de département, salaire.
4. Renvoyez-la :            
  – en pièce jointe, par courriel à contact@fep.cfdt.fr    
  – ou par courrier postal à Fep-CFDT – 47 avenue simon Bolivar – 75950 Paris Cedex 19