Le Sep CFDT Centre-Val de Loire reçu au rectorat

Le jeudi 6 juin 2019, une délégation du Sep CFDT Centre-Val de Loire a été reçu au rectorat par M. Callut : Secrétaire général adjoint , Directeur des ressources humaines ; M. Khainallah : Délégué académique de la formation des personnels ; Mme Lienhart : Doyenne des IA – IPR et M. Bonnet en tant que secrétaire général du CAEC. 

Fabienne Tarot à commencé par énoncé nos revendications,

  • La revalorisation immédiate des salaires,

  • Le refus d’une deuxième heure supplémentaire imposée,

  • Une amélioration des conditions de travail : baisse du nombre d’élèves par classe, création des postes nécessaires, reconnaissance de la charge des enseignantes et enseignants…,

  • L’équité de traitement entre les enseignantes et enseignants du premier degré et du second degré,

  • La résorption de la précarité de l’emploi : nouveau plan de titularisation des emplois précaires…,

  • L’arrêt des réformes en cours qui entraînent des pertes d’emplois et ne prennent pas en compte l’avis des personnels.

(Plus de détails dans le courrier en cliquant ci-dessous

M. Callut a rappelé que des mesures ont été prises dans l’académie concernant la rémunération des maîtres délégués.

Nous avons insisté sur les problèmes rencontrés par les enseignants pour se former dans le cadre des réformes, et qu’ils n’ont pas toujours été invités par les IPR, lors des formations proposées pour les collègues du public.

M. Khainallah nous a affirmé que l’enseignement privé n’est pas exclu des formations, mais que la « méthode » a changé. Pour l’académie, le seul interlocuteur est Formiris. Auparavant, les inspecteurs communiquaient les noms des enseignants du privé à inviter, cependant, les enseignants n’avaient pas de visibilité sur la liste des formations proposées et ne pouvaient pas choisir. Dorénavant, Formiris a accès à cette liste. Formiris la communique aux chefs d’établissements du privé et ce sont eux qui doivent transmettre l’information aux enseignants qui pourront s’inscrire.

Nous avons alors interpellé M. Bonnet sur le fait que certains chefs d’établissements refusent que les collègues partent en formation.

Mme Lienhart nous a indiqué ensuite que de nouvelles formations seront programmées en septembre, certaines seront refaites à l’identique.

N’hésitez pas à interpeller vos chefs d’établissement pour leur demander de vous communiquer la liste des Formations proposées.

Concentrant le contrôle continu, un groupe de travail s’est réuni, afin de répondre aux interrogations. Mme Lienhart propose de diffuser les résultats de ce groupe de travail aux chefs d’établissements pour transmission aux enseignants, ce que nous avons approuvé.

La rencontre a été constructive, nous avons demandé que nos revendications soient remontées au ministère et nous espérons que les bonnes intentions concernant la formation des enseignants du privé soient suivies de fait.



Fermer le menu